Présentation

   Mon souvenir le plus ancien d'auto-observation remonte à plus de quarante ans. Je me rappelle clairement du message transmis par une partie de mon être à l'enfant que je personnifiais à l'époque de mes quatre ans: "tu fais partie d'un jeu... observes ce qui s'y déroule... les thèmes mis en scène, les acteurs, leurs comportements, les incohérences... et surtout attention aux mensonges qui se manifesteront et t'envahiront si tu oublies que tout n'est qu'illusion!

 

   Je peux certifier que cette expérience ne m'a épargnée ni l'oubli ni le mensonge. Le jeu s'est poursuivi tout au long de mon enfance avec son lot d'expériences relationnelles, matière première à l'apprentissage de soi. Le nombre incalculable de souvenirs d'enfance encore présents en moi indique qu'une partie de mon être s'était tout de même mise au boulot en développant entre autre une méthode d'observation particulière.

 

   Au cours de mon adolescence, je constatai un phénomène assez déstabilisant. Dès que je déformais certains aspects de la réalité, une voix retentissait en moi me signifiant l'imposture et m'incitant à reconnaitre ainsi le mensonge. Cette voix insistait également afin que je reformule mes propos jusqu'à ce qu'ils reflètent la véritéJe ne pouvais pas mentir sans ressentir de malaises intérieurs. Je ne disposais d'aucun mécanisme de défense susceptibles de me permettre de nier ou de refouler les dysharmonies intérieures créées par toutes les formes de mensonges. Ce qui ne signifie pas pour autant que je ne connaissais et n'exprimais que la vérité... loin de là... que de luttes intérieures j'ai vécues et ressenties au plus profond de moi. Mais j'ai également ressenti une présence intérieure m'encourageant chaque fois à m'ouvrir et à reconnaitre ce qui m'habitait réellement afin d'apprendre à me connaitre véritablement

 

    Accompagnée par cette présence authentique, j'ai rencontré mes parties égocentriques et manipulatrices prises au piège du mensonge et de l'orgueil, prêtes à tout afin dissimuler le combat existant entre des sentiments d'infériorité et de supériorité. J'ai observé toutes les machinations, issues de mon univers mental, ne visant qu'à conjurer le ressenti de ma vulnérabilité, de mes peurs et de mes insécurités. J'ai observé, reconnu et plongé dans le ressenti de ces états intérieurs bien souvent contradictoires en tentant d'identifier leurs origines ainsi que des moyens concrets de remédier sainement à ces pièges dont j'avais été programmée de différentes façons à répéter inlassablement.

 

   Mon intérêt pour les dimensions intérieures humaines a largement influencé mon orientation professionnelle. Mes études universitaires en psychologie m'ont amenée à la découverte de la Bio-Energie élaborée par Alexander Lowen. Ce type d'approche présentait pour moi, à l'époque, une compréhension juste et dynamique de l'interaction des dimensions psychologiques, affectives, corporelles et énergétiques chez l'être humain. Cette approche psycho-corporelle offre le moyen de comprendre les déséquilibres et malaises humains par le biais du corps et des processus énergétiques qui s'y déroulent. C'est une forme de psychothérapie qui combine le travail du corps, de l'émotionnel et de l'esprit afin d'aider l'être à résoudre ses problèmes psychiques et affectifs et à mieux développer ses potentialités.

 

    J'explore donc personnellement et professionnellement et ce, depuis plus de vingt années, les multiples facettes de la personnalité, de l'âme, de l'être véritable. J'ai ainsi vécu l'expérience concrète de ce qu'est l'accueil sans jugement qui demeure sans contredit le meilleur moyen de favoriser l'approfondissement de la connaissance de soi. J'ai sans cesse observé la présence et les conséquences des réactions émotionnelles, du mensonge, des insécurités, des incohérences, etc. afin de détecter et d'identifier les croyances ou attentes irréalistes y étant attachées mais surtout afin de mieux saisir le fonctionnement des mécanismes qui maintiennent ces déséquilibres.

 

   La connaissance de ces informations précises m'a permise de me déplacer aisément dans l'espace relationnel. J'ai constaté que dans les faits, deux mouvements, choix ou même principes opposés délimitent ou plutôt définissent en eux-même l'expérience vécue et ressentie par l'être: la fermeture et l'ouverture.

 

   Selon moi, le phénomène de la fermeture s'avère être à la fois la source et la conséquence des déséquilibres psychiques, affectifs et énergétiques. Le fermeture est effectivement présente dans une multitude de dynamiques personnelles et relationnelles; elle se traduit concrètement par un refus plus ou moins conscient d'un ou de plusieurs aspects de la réalité. Elle s'exprime à travers diverses quêtes au cours desquelles de nombreuses tentatives de se soustraire à la réalité, qu'elle soit intérieure ou extérieure, demeurent non seulement vaines mais destructrices et dévastatrices. Outre la négation et la déformation de la réalité, la fermeture génère d'incessantes tentatives de contrôle, de manipulation et de domination alimentant tout autant l'avidité que les manques sous-jacents. L'être, coincé dans ses multiples fermetures, ne peut que demeurer centré sur lui-même.

 

   L'ouverture, quant à elle, constitue un mouvement naturel et un état d'être essentiels à l'exploration des univers intérieurs et extérieurs humains. Elle favorise la libre-circulation de toutes les informations pertinentes au maintien de l'équilibre et de la cohérence des échanges subvenant entre les différentes parties d'un univers donné. Dans l'expérience humaine, le choix de s'ouvrir aux différentes réalités intérieures et extérieures stimule l'éveil de conscience. L'ouverture permet à l'être de se centrer en lui-même afin d'y vivre intensément l'expérience humaine. Elle génère des attitudes permettant une reconnexion à l'être véritable et l'approfondissement de la connaissance de soi et de celle des autres. Au cours de ses nombreuses explorations, l'être ouvert et centré, expérimente une vision plus juste du réel. La découverte de nouvelles informations sera davantage mise au service du développement d'un discernement favorisant le processus de transformation personnelle. L'être peut découvrir et ressentir un état de présence empreinte d'authenticité, de respect et de disponibilité.

 

   J'aborde et décris abondamment les concepts d'ouverture et de fermeture dans le livre Du plogeon à l'envol, écrit en 2008. Lors de l'écriture de ce livre,  j'ai essentiellement tenté de nommer, d'élucider quelque peu et d'illustrer simplement la façon dont s'expriment et se manifestent les différents pièges personnels et relationnels.

 

   J'ai vécu, depuis cette période, de nombreux changements qui ont intensifié mon procesus de transformation personnelle et multiplié des plongeons personnels en différents univers. J'ai, pour ainsi dire, actualisé les choix de mon âme impliquant des renoncements et deuils importants. Ces expériences m'amènent aujourd'hui à aborder certains thèmes intimement reliés aux différentes dimensions intérieures vécues plus ou moins sainement par plusieurs êtres en ce moment.

 

Virginie

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.